La synthèse sonore: enfin l’émancipation?

Date

2002-05

Advisors

Journal Title

Journal ISSN

ISSN

DOI

Volume Title

Publisher

Groupe de musique expérimentale de Marseille (GMEM)

Type

Conference

Peer reviewed

Yes

Abstract

Cet article est basé sur un jeu de mots. La synthèse sonore est, bien sûr, la création de sons par des moyens analogiques ou numériques. Il y a par contre quelque chose qui m’intéresse au plus haut point, à savoir la synthèse sonore au sens hégélien du terme, quelque chose qui a à voir avec la thèse du son et son antithèse. Dans les pages qui suivent, un certain nombre d’exemples d’oppositions entre thèse et antithèse sont présentés. Les possibilités qui en ont découlé, ou peuvent être amenées à en découler, sont alors étudiées en reconnaissant, quand c’est pertinent, cette première forme de synthèse sonore. Les exemples concernent : le son en opposition avec la note, musique électronique ou concrète, Technologie musicale ou technologie Musicale, musique et art sonore, la musique et les autres arts, musique populaire et musique contemporaine, grain et objet sonore, etc. Comment faire la meilleure utilisation possible de ces nouvelles formes de synthèse sonore (dans les deux sens) ? En faisant cela, serions-nous en train d’atteindre enfin le moment de l’émancipation de la musique, de l’art sonore ?

Description

Keynote talk.

Keywords

electroacoustic music, musicology

Citation

Landy, L. 2002. "La synthèse sonore: enfin l’émancipation?". Actes: Journées d'informatique musicale 9: 5-15 (L. Pottier, trans.)

Rights

Research Institute

Music, Technology and Innovation - Institute for Sonic Creativity (MTI2)